Une approche multi-technologique accroît la flexibilité du projet pour répondre aux différents besoins locaux

Le projet d’accès aux services électriques dans les petites villes de la région de Sédhiou, au Sénégal, a eu un impact considérable. Grâce à une approche multi-technologique, le projet a pu s’adapter aux différents besoins de la région. Les trois types de technologies en question comprennent: la connexion au réseau existant, les mini-centrales hybrides, et les connexions avec les kits solaires individuels (SHS) . Le projet a eu pour effet l’électrification de 131 villages,  résultant en un impact important sur le cadre de vie local.

L’une des grandes forces de l’approche multi-technologique est qu’elle permet d’appliquer la bonne technologie en fonction des besoins, ou bien des intérêts économiques des bénéficiaires, plutôt que de sélectionner les villages en fonction des caractéristiques des technologies. Il s’agit certainement d’une approche à prendre en compte pour d’autres projets d’électrification.

Cependant, même si toutes les infrastructures ont été achevées, la prise de participation active de la société n’a pas été aussi élevée que prévu. Principalement dû au fait que les utilisateurs de la communauté ne pouvaient pas payer les frais de connexion au réseau.

L’impact potentiel du projet est cependant toujours important, et deux villages connectés au réseau ont rencontré une accélération au niveau de l’augmentation du nombre de connexions faisant suite au projet. L’accès à l’électricité implique des possibilités de stockage de colonnes à usage commercial et domestique, de soudure et de fraisage des métaux, etc. De plus, l’éclairage public  a eu un impact important sur le cadre de vie, permettant entre-autre d’améliorer l’éducation des enfants et des jeunes.