Nouveaux foyers efficaces et techniques de production de charbon de bois au Rwanda

Le projet CASE a contribué avec succès à contrer la déforestation au Rwanda, en introduisant des foyers efficaces ainsi que des techniques efficaces pour la production de charbon de bois, touchant environ 145,000 personnes.  

La déforestation est un problème environnemental considerable dans tous les pays d’Afrique de l’Est. Ayant perdu plus de 25% de ses forêts au cours des 40 dernières années, le Rwanda n’est pas une exception. 96% des Rwandais continue de dependre du bois comme source d’énergie domestique – les solutions de rechange étant peu fiables ou inabordables – et la demande de terrain et la dégradation des ressources naturelles ne feront qu’augmenter. Cela souligne l’importance de lutter contre la déforestation et de trouver des solutions durables aux besoins énergétiques de la population.

Le moteur principal de la déforestation est l’utilisation de charbon pour la cuisson dans les zones urbaines. Le charbon est souvent produit dans des zones rurales éloignées de son lieu de vente. Le projet CASE a tout d’abord tenté de réduire la demande de charbon en introduisant des foyers plus efficaces. Deuxièmement, pour augmenter les revenus des bénéficiaires, le projet a aidé les citoyens vivant dans les zones rurales à maîtriser les techniques de production de charbon.

Le projet a aidé les autorités locales à assumer leur rôle vital et, fort de son expérience préalable aves les villages d’épargne et de crédit (VSLA), le responsable du projet Care Rwanda, utilise les VSLA comme plate-forme pour sélectionner les bénéficiaires du projet. Un centre de recherche a été responsable de la selection des modéles de cuisiníeres/foyers et de la formation des producteurs locaux. Une ONG spécialisée dans la production de charbon s’est chargée de cette composante.

Cette configuration a donné de bons résultats et ces solutions techniques, adaptées au contexte local, ont eu un impact durable, touchant environ 145,000 personnes. Aujourd’hui, et 7 ans plus tard, les foyers introduits dans le projet exigent une activité continue, et sont utilisés et appréciés. Les producteurs de charbon locaux appliquent presque exclusivement les techniques apprises dans le cadre du projet. Les autorités locales, appuyant le projet, protègent efficacement les ressources forestières en coopération avec les producteurs de charbon.