Le succès de l’hydroélectricité

Dans le but de répondre au besoin de croissance économique, de l’amélioration sociale et de la réduction de la pauvreté, le projet Mwenga «Centrale hydroélectrique Mwenga de 3 MW» visait à améliorer l’accès à une énergie durable et fiable dans quatorze villages des zones rurales de la Tanzanie. Plus précisément, le projet consistait à construire et exploiter une centrale hydroélectrique de 4 MW, qui fournirait de l’électricité au village, à l’industrie locale du thé et au réseau national.

La construction de la centrale hydroélectrique et du réseau de distribution a été retardée de près de deux ans en raison d’un temps de traitement de l’approbation beaucoup plus long que prévu. Cependant, l’exécution du projet a continué pour des parties des projets qui avaient obtenu l’approbation ou pour ceux dont aucune approbation n’était nécessaire, par exemple la préparation des voies d’accès et le contour des lignes électriques, et le stockage des matériaux de construction. Cette mesure proactive a permis que la construction soit prête à commencer dès que les approbations / permis ont été obtenus.

En mars 2016, l’équipe ACP-UE de surveillance de l’installation énergétique a effectué une visite sur place pour suivre l’impact du projet et formuler des recommandations pour une utilisation future. L’équipe a appris que la centrale hydroélectrique avait été construite avec une conception technique qui, après près de trois ans d’exploitation est considérée comme étant en ligne avec les attentes et les calculs. Le nombre de connexions a commencé par être plus bas que prévu, mais un nombre sans cesse croissant d’applications de nouveaux clients indiquent la popularité et l’abordabilité des connexions.

Le projet a été spécialement axé sur la fourniture d’électricité à toutes les écoles et cela aide apparemment à retenir les enseignants les plus qualifiés et les meilleurs, et on s’attend donc à ce que le niveau de l’éducation et le rendement des élèves au cours des années s’améliorent. L’implication active et la participation au niveau local par la constitution de «comités de l’électricité» villageois ont probablement assuré un sentiment d’appartenance locale au projet. Grâce à ces comités, la collecte d’informations relatives à l’acheminement des lignes électriques et à la diffusion de l’information par la diffusion de la sensibilisation au projet a effectivement soutenu la gestion du projet.

La 2ème phase du projet est en cours d’exécution. Le projet intitulé «Extension du réseau hydro-rural Mwenga dans le bassin de Kihansi» vise à étendre le réseau rural existant de Mwenga dans le bassin voisin de Kihansi, afin de fournir à 17 villages des énergies renouvelables propres. En construisant et en exploitant plus de 204 km de nouvelles lignes de transport d’électricité, on prévoit que cet exercice d’extension donnera lieu à environ 3 000 nouvelles connexions rurales dans les 20 premiers mois d’exploitation commerciale.

Les actions de Mwenga sont de bons projets de démonstration de la participation du secteur privé dans le secteur de l’énergie. Le gouvernement de la Tanzanie encourage une plus grande participation des investissements privés dans ce secteur et l’affaire Mwenga peut bien servir dans ce contexte.